Pourquoi nous aider ?

Malgré une baisse de 75% de l’incidence de la mort inattendue du nourrisson (MIN), à la suite des campagnes d’information sur le couchage des bébés, dans les années 90, il meurt de ce syndrome encore aujourd’hui environ un bébé par jour en France… Pour faire baisser encore la MIN, il faut que l’association Naître et Vivre dispose de plus de moyens, et plus de finance. Faire un don à l’association reste vital pour mener à bien nos actions.

L’Association Naître et Vivre est une association de parents qui vit grâce aux dons et aux initiatives qui sont prises par les parents d’enfants décédés. Suite à la baisse de la mort inattendue du nourrisson en France, il y a beaucoup moins de parents touchés ce qui implique beaucoup moins de dons recueillis pour l’association. Et ceci malgré la fidélité du soutien financier des parents donateurs qui ont été, dans les années passées, aidés par l’association.

Compense l’absence des financements publics

Les pouvoirs publics ne financent plus de campagnes d’information, ni ne subventionnent les actions de Naître et Vivre. Être et devenir parent se construit chaque jour. Chaque parent est en attente d’informations, de conseil de prévention, d’aide lorsque l’enfant pointe son nez. Les messages de prévention ont beaucoup de mal à parvenir jusqu’aux parents. Certains croient que c’est une mode de coucher les bébés sur le dos, d’autres font confiance à la publicité et aux images véhiculées par les médias, et achètent des accessoires de puériculture qui peuvent se révéler dangereux (oreiller, tour de lit, couette), de nouvelles pratiques, présentant des risques, voient le jour (par exemple le co-sleeping, le portage des enfants en écharpe).

L’association Naître et Vivre souhaiterait relancer une campagne de prévention aussi pertinente que celle initiée en 1994 en partenariat avec le ministère de la santé dont le résultat spectaculaire a permis de faire chuter de 75% le nombre de décès en France.

Nous avons besoin de l’aide de chacun pour mener de front les 3 ambitions de Naître et Vivre

Notre objectif est de tout faire pour que le malheur de perdre un bébé que nous avons vécu dans le passé, ne se reproduise pas comme une fatalité. Nous avons besoin de comprendre ce qui se passe :

  • Aider et soutenir la recherche : des bourses sont affectées à des équipes médicales présentant des projets de recherche sur les causes non élucidées de certains cas de Mort Inattendue du Nourrisson
  • Améliorer l’information et la formation sur la prévention, auprès des parents et des professionnels de la petite enfance. La moitié des décès de MIN recensés aujourd’hui en France pourraient encore être évités parce qu’on trouve une explication au décès du bébé (enfouissement entre le matelas ou le tour de lit, co-sleeping, etc ….). Voir le dernier rapport de synthêse de l’enquête nationale de l’INVS. Continuer de répondre aux demandes des professionnels de la petite enfance sur la prévention : affiches et dépliants sont adressés gratuitement aux maternités, conseils généraux, à tous les professionnels qui en font la demande.
  • Assurer le soutien et l’accompagnement nécessaire à tous les parents qui vivent ce drame. C’est continuer à assurer un accueil, un accompagnement de qualité auprès des 1000 demandes annuelles (tout public confondu, appels téléphoniques, mails, entretiens, rencontres).

Merci de contribuer avec nous à réaliser ces objectifs et nous aider à trouver de nouveaux financements.