BAIGNADES : vous tenez à eux, ne les quittez pas des yeux !

eau-mer Une augmentation importante des noyades accidentelles a été observée en France entre les étés 2015 et 2018 et ce, essentiellement chez les moins de 13 ans. En prenant quelques nouvelles habitudes et précautions, il est possible d’amoindrir de façon notable ces risques de noyades accidentelles.

Soyez vigilant, si vous louez une maison avec piscine, celle-ci doit être clôturée. Si ce n’est pas le cas, c’est illégal mais encore couramment pratiqué.

Lorsque l’on sait qu’un enfant peut se noyer en moins de 3 minutes dans 20 cm d’eau, et sans bruit, il est vivement recommandé d’apprendre à nager à l’enfant dès ses 4 ans pour lui permettre de prendre conscience du danger. L’opération « j’apprends à nager »  est un programme gratuit destiné aux enfants dès 6 ans qui permet de dispenser un « savoir nager » sécuritaire afin d’écarter le risque de noyade. Pour les plus petits particulièrement, il est recommandé de se baigner en même temps que l’enfant et de désigner un seul adulte responsable de sa surveillance pendant sa baignade, que ce soit à l’extérieur ou à la maison.

enfant-plageLes alarmes et les couvertures de piscine sont des systèmes de sécurité qui ne sauraient, à eux seuls, se substituer à la surveillance d’un enfant par un adulte. Il convient en effet de ne jamais laisser un jeune enfant accéder seul à une piscine, de l’y laisser seul ou de le quitter des yeux, même quelques instants.  Un dispositif de sécurité ne remplace en aucun cas la vigilance des adultes responsables. Exercer une surveillance constante et active est primordiale. Il convient aussi d’équiper les jeunes enfants, lors de la baignade et autour de la piscine, de bouée adaptée, de brassards ou de maillot flotteur. Enfin, pensez aussi à disposer à côté de la piscine de certains équipements utiles en cas de nécessité d’intervention : perche, bouée, téléphone avec les numéros d’urgence.

A la piscine, à la mer, en eau douce, les bouées, le matériel flottant et, pour les plus petits, le transat ou le fauteuil de bain ne garantissent aucune sécurité, et ne constituent pas un moyen de prévention de la noyade. Là encore, la prévention consiste en la présence d’un adulte en vigilance.

Cela dit, permettre à votre enfant dès son plus jeune âge de se familiariser avec l’eau, d’apprendre à nager lui donnera aussi des atouts indispensables pour une prévention et une diminution des risques de noyade.

 

Download PDF

Télécharger cet article en PDF