Une fleur, une vie 2015

IMG_9697

Pour la troisième année consécutive Naître et Vivre a participé le 9 mai 2015 à cet événement ; en mémoire des tout-petits morts avant, pendant et après la naissance. Naître et Vivre partage avec les autres associations du collectif* l’ambition de contribuer à ce que la mort d’un tout-petit ne soit plus un tabou !
Le deuil périnatal, la mort d’un tout petit est un deuil si difficile à vivre, à porter, à exprimer, à dire (et à entendre ou faire entendre) avec lequel chacun chemine à sa façon, comme il peut.

« Une fleur, une vie » est un événement annuel qui propose un temps pour honorer les tout-petits dont vous êtes en deuil.

Mettre des mots, des mots pour en parler

  • La création d’un bouquet 1150 roses pour honorer nos tout-petits ;
  • Un panneau de prénom composé d’autant de roses ;
  • La diffusion en première du film « C’est une vie » (film documentaire de Martine Geffrault Cadec produit par le collectif « Une fleur, une vie ») que vous pourrez voir ou revoir lors de notre réunion à thème du 17 septembre 2015 (Cf éditorial été 2015 avec annonce de la rencontre)
  • Des ateliers de parole pour permettre des échanges sur des thèmes précis concernant le deuil périnatal (la grossesse qui suit un décès périnatal, le retour au travail, les mots pour en parler avec les enfants ;
  • Des ateliers créatifs; la réalisation d’une fresque, de scrapbooking.

IMG_9691 Un diaporama à partager, réalisé par Irène NAM et offert à Naître et Vivre en souvenir de cette journée faite ; de partage, d’amour, de mots, de sourires et d’émotions… diaporama
C’est à Irène, maman d’Oliver, qu’a été confié le soin de poster, heure par heure les photos en direct de cette journée sur la page Face Book :

Page Facebook une fleur, une vie / Une fleur, Une vie

Rendez-vous en septembre pour des informations sur l’édition 2016…

*Le collectif d’associations « Une fleur, une vie »photo est né en novembre 2012, coordonné par Elisabeth Martineau. Il est composé de quatre associations fondatrices : Adep 56, AGAPA, Naître et Vivre et l’Enfant sans nom–parents endeuillés, rejoint pour l’édition 2015 par SPAMA. De nombreux bénévoles se sont joints à nous depuis la première édition de « Une fleur, une vie » soit en se rapprochant de l’une des associations membres, soit en contactant directement le collectif (via Facebook, le site…), faites nous savoir dès à présent vos souhaits.

 

Download PDF

Télécharger cet article en PDF