Deuil national

bougieA l’intention de tous les parents endeuillés,

La France en larmes

Les événements de ces derniers jours, que nous venons de vivre sont accablants, terrifiants, écrasants, violents…

Ce 13 novembre 2015, 130 personnes ont été assassinées en France.

Le deuil, l’effroi, et une avalanche d’émotions violentes nous assaillent depuis samedi.

Nous pensons à toutes ces familles, ces pères, ces mères, ces enfants…

 

 

« Le deuil du présent réactive les deuils du passé…« *

La violence de ces émotions peut faire écho à la souffrance que les uns et les autres éprouvent depuis le décès de leur enfant.

Il y a de cette même intensité, une déroutante impression d’une violence déjà éprouvée en janvier pour certains, puis de nouveau lors de ces derniers attentats.

Il y a comme un réveil violent de ce trauma vécu au moment du décès de notre enfant avec cette même sidération face à la violence de sa mort.

« C’est ainsi que se réactivent, consciemment ou inconsciemment, les cicatrices du passé. »  Christophe Fauré*, nous le rappelle dans son livre ; Vivre le Deuil au Jour le jour; et qui ne manquera pas de développer lors de la conférence du 3 décembre 2015 programmé bien avant  les attentats.

Il en sera également question: lors de notre prochaine rencontre du 26 novembre 2015, l’Absent de Noël avec Arlette Garih.

 

Naître et Vivre présent

Très certainement ces événements ont une résonance particulière en nous, en vous.

Naître et Vivre souhaite vous redire sa disponibilité et sa présence à vos côtés et témoigner du possible « même si….. ou à cause de…. ».

Ne restez pas seul avec ces sentiments,  nous sommes là pour les partager et pour en atténuer l’impact par téléphone 24h/24h au 01.47.23.05.08 soit par mail.

coeurComment, par-dessus la douleur de  l’absence, la souffrance, l’horreur, les larmes d’impuissance et la solitude dans l’expression de nos émotions, l’être humain est-il capable de se laisser toucher, de s’ouvrir à la beauté du monde, de choisir les valeurs qu’il défend et ainsi de permettre à la vie de RE NAÎTRE ?

Nous voulons partager avec vous l’étonnement de voir ces derniers jours que dans ces moments si difficiles, des élans de solidarité, de fraternité existent ouvrant à un AVENIR possible!

 

Parce qu’il est important de faire du lien dans ces moments tragiques :

les associations Apprivoiser l’Absence et Vivre son deuil peuvent accompagner les familles des victimes.

 

*Christophe Fauré – est médecin psychiatre et psychothérapeute, spécialisé dans l’accompagnement des ruptures de vie.

Download PDF

Télécharger cet article en PDF