Editorial juin 2015

spring primulaLa fête des mères le 31 mai, la fête des pères le 21 juin…

Que penser de ces « fêtes » qui résonnent si douloureusement, et qui soulignent plus encore le manque de son enfant  décédé.

Par son décès, aux yeux de la société, le rôle de parent est comme « gommé ». Pourtant, notre amour et notre fonction de père et de mère, nous le savons bien, est indéfectible. Nous faisons justement, jour après jour, le dur apprentissage d’être parent endeuillé.

Alors comment vivre ces moments normalement remplis de plénitude, d’amour et de tendresse. Que faire de ces mots si doux à dire, à chuchoter et à entendre, qui auraient dû être si l’enfant était là ?

Toute l’équipe de Naître et Vivre vous souhaite à chacun d’entre vous, parent en deuil, une journée particulièrement douce et dédiée à l’amour porté à votre enfant absent.

Nos pensées en ces mois de mai et de juin vous accompagnent.

Nous vous invitons à venir nous rejoindre pour échanger sur ce chemin du deuil le MERCREDI 24 juin à 20h15 dans notre local au 5 rue de la Pérouse PARIS 16eme.

Parce que la parole et l’échange d’expériences entre parents ayant vécu un chagrin similaire sont utiles, aidant, Chantal HAUSSAIRE-NIQUET, à partir de son expérience, animera cette soirée.

Vous trouverez l’invitation ci jointe.

En attendant de vous rencontrer ou de vous retrouver, lors de cette rencontre, par téléphone ligne 24/24h 01 47 23 05 08 ou par mail contact@naitre-et-vivre.org, nous vous proposons la lecture de différents articles :

– L’événement ; « Une fleur, une vie » 9 mai 2015, quelques photos et vidéos de l’événement.

-Le deuil et monde du travail, la bande annonce d’un reportage réalisé par Naître et Vivre sur le sujet .

 

Download PDF

Télécharger cet article en PDF