Porter son bébé : oui, mais en sécurité

2014-06-21 11.24.45

Le portage des bébés connaît un renouveau depuis quelques années. Plusieurs pratiques de portage « en écharpe » font leur apparition et posent des questions concernant la sécurité de l’enfant. L’association Naître et Vivre, s’est interrogée et s’est formée à ces nouvelles pratiques. De plus en plus d’ateliers d’initiation au portage en écharpe sont proposés aux parents qui souhaitent utiliser ce mode de portage.

Claire et Alice, animatrices à l’association « Au fil des mois » à Nantes, nous rappellent ici comment porter son bébé « en écharpe » en toute sécurité : s’assurer que le visage de son enfant soit toujours découvert, qu’il soit vêtu en tenue légère et porté en position verticale. Le porteur doit rester attentif à l’enfant et à son bien-être.
L’association Naître et Vivre préconise aux parents intéressés par le portage « en écharpe » de suivre des séances d’initiation avec des animatrices qualifiées.

Le renouveau d’une pratique centenaire

Le portage des bébés était courant en Europe jusqu’à la fin du XIXe siècle. La révolution industrielle, les deux Guerres Mondiales, et les 30 Glorieuses ont fait évoluer les besoins et les disponibilités des femmes pour leur enfant. La poussette a ainsi supplanté le portage.

Dans les années 1970, une tendance à un retour au naturel s’opère. Si dans un premier temps le portage est surtout utilisé par des parents militants (écologie, maternage proximal, etc.), il se démocratise rapidement et est adopté par un public plus large et diversifié. Il est aujourd’hui présenté comme un accessoire de puériculture incontournable.

Quelles qualités attend-on du portage ?

Le porte-bébé répond aux besoins de l’enfant et de son parent :2014-06-21 11.20.34

  • le bébé a un besoin naturel de proximité qui lui procure la sécurité affective dont il a besoin ;
  • le bébé, sécurisé contre le corps de son parent, va peu à peu découvrir le monde qui l’entoure à hauteur d’adulte (et non plus à hauteur de poussette ou de transat). Il va pouvoir bénéficier de multiples interactions avec son entourage. Il sera tour à tour acteur, spectateur ou en retrait contre le corps du porteur ;
  • le portage est également sécurisant pour le parent puisqu’il lui permet de garder un œil bienveillant et actif sur son enfant ;
  • la position verticale favorise le transit du bébé et peut être d’une grande aide pour soulager les coliques du nourrisson ;
  • l’utilisation d’un porte-bébé assure une grande liberté de mouvement au parent.

Des règles de sécurité pour mieux choisir son modèle

Le porte-bébé est un véritable filon lucratif pour les commerçants qui inondent le marché de nombreux modèles. Son choix, pourtant primordial, est devenu un vrai casse-tête pour les parents, puisque porter son bébé contre soi n’est pas anodin : on ne porte un bébé n’importe comment avec n’importe quoi. Sinon cela présente des risques : on constate ces dernières années une augmentation du nombre de morts inattendues de nourrisson survenues dans des situations de portage.

Des règles de sécurité s’imposent :

  • le bébé doit être exclusivement en position strictement verticale ;
  • le bébé doit avoir la tête, le nez, et la bouche dégagés du porte-bébé et de tout vêtement ;
  • la tenue vestimentaire du bébé doit être adaptée à la température ambiante. En effet, le corps à corps avec son parent lui procure déjà de la chaleur. En hiver, à l’extérieur, on rajoute une épaisseur au-dessus du porte-bébé (la tête restant dégagée). En été, un simple body, voire juste une couche, est suffisant.

À ces trois règles, primordiales, s’en ajoutent deux autres :

  • la situation de portage ne doit pas provoquer les pleurs du bébé ;2014-06-21 11.23.15 ;
  • la situation de portage appelle l’adulte à une attention de tout instant sur son bébé.

Pour cela, il est important de privilégier un porte-bébé simple et facile à mettre ou à enlever. Tous les porte-bébés qui ont tendance à plaquer le bébé contre le corps du porteur et à lui retirer toute autonomie sont déconseillés.

Une formation pour bien commencer

Ces règles et conseils intégrés, il vous faudra néanmoins choisir entre les différents types de portage (en écharpe courte, en sergé croisé, en porte-bébé d’appoint en filet ou en «sling »…). Mieux vaut alors bénéficier d’une initiation ou d’une formation comme celle que propose Au fil des mois.

Accompagner les parents dans leur apprentissage du portage consiste aussi à accompagner la relation qu’ils créent avec leur bébé. La naissance d’un enfant est toujours un grand bouleversement : il faut du temps pour que les liens se créent, que parent et bébé apprennent à se comprendre. Partager du temps en proximité dès la naissance, dans les bras d’abord, puis dans un porte-bébé, va permettre à la relation de se construire.

Une formation au portage vous permettra de trouver des repères pour garantir le bien-être de votre bébé et pour profiter plus rapidement du partage que procure le portage.

Portage et respect de la sécurité du bébé se révèlent tout à fait compatibles. Les parents retiendront néanmoins qu’il importe de se doter de bons outils, de bonnes informations, et n’oublieront pas que ce mode de portage appelle une attention de tous les instants.

Article rédigé (à la demande de Naître et Vivre) par des membres de l’association Au Fil des Mois Nantes :
Claire DAUNAY, kinésithérapeute et formatrice en portage bébé,
Alice VIVIER, animatrice en portage bébé.