Une fleur, une vie, 9e édition, encore en distanciel

La 9e Journée « Une fleur, une vie » s’est déroulée le 22 mai dernier, dans le même contexte de crise sanitaire que la précédente. Cette deuxième édition 100% numérique a toutefois eu un impact bien plus fort que la première, puisque le site dédié a enrigistré 10 500 vues en 2021 contre 1 400 en 2020.

Devenue en quelques années un événement public et artistique, cette journée offre aux parents, grands-parents, frères, sœurs et amis la possibilité d’honorer leurs tout-petits partis trop vite. Chacun dépose une fleur dans un immense bouquet coloré qui se crée au fil de la journée. Cette année, le bouquet virtuel a pris la forme d’une mosaïque très touchante constituée des 900 photos envoyées par 550 familles.

Le matin, les ateliers virtuels, sophrologie ou création de photophores à la mémoire des tout-petits, ont été bien suivis. Les cinq séances proposées ont compté chacune une dizaine de participants.

L’après-midi Hélène Gérin, kinésiologue, a donné par zoom et Facebook live une conférence intitulée  « Dans ces moments-là » thème de son dernier livre où elle se penche sur le deuil périnatal.  Pour écrire cet ouvrage, l’auteure est allée à la rencontre de nombreux  proches et professionnels confrontés à un décès. Au cours de sa conférence, elle a délivré un certain nombre de pistes pour aider les parents endeuillés.

Cette journée animée d’une belle énergie est organisée par un collectif de trois associations : Naître et Vivre, SPAMA  (Soins Palliatifs et Accompagnement en MAternité) et l’ESNPE (L’Enfant Sans Nom-Parents Endeuillés).

Voici le bouquet virtuel d’Une fleur, une vie créé  le samedi 22 mai 2021.

Pour retrouver une fleur et le petit mot qui l’accompagne, rendez-vous sur le site d’Une fleur, une vie.