Editorial rentrée 2014

AMSTERDAM logo institut
Chers parents, adhérents et sympathisants.

Le mois de Septembre a été riche en événements : quelques membres de l’association Naître et Vivre ont participé au congrès international de l’ISPID (International Society for the Study and Prevention of Perinatal and Infant Death) qui s’est tenu au Royal Tropical Institute à Amsterdam du 18 au 21. L’occasion d’y rencontrer des associations similaires à Naître et Vivre de par le monde et l’occasion de présenter le travail effectué depuis 30 ans par notre association. L’occasion aussi de travailler en lien étroit avec l’ANCReMIN, également bien représentée, qui a pu montrer le spot de prévention «sur le dos». Ce congrès a permis d’avoir une vision à peu près exhaustive des recherches en cours qui visent à identifier les facteurs de risques de mort inattendue du nourrisson et en cours de grossesse afin d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la prévention.

Ce congrès est un subtil mélange entre tous les acteurs impliqués au cours de la mort d’un tout petit qui comprend, entre autres, les parents, les médecins, des personnels de la société civile qui sont impliqués dans ce drame (policiers, pompiers, assistants sociaux, psychologues), chercheurs etc…Ceci permet de mieux appréhender la complexité de la définition de cette mort, (in-utéro, inattendue, subite, accidentelle, involontaire?), mais aussi par le témoignage des parents endeuillés de montrer à quel point ce drame est dévastateur et qu’il est essentiel de mieux accompagner les parents, à la fois au moment du drame, et aussi par la suite en faisant mieux connaître les structures assurant un soutien de qualité aux proches endeuillés.

S’il est un autre message extrêmement clair à retenir de ce congrès c’est que la prévention reste essentielle pour réussir à faire baisser le nombre de morts inattendues. Malheureusement, l’ensemble des pays constate que les conseils de prévention concernant les précautions de couchage restent difficiles à faire passer. Si certaines initiatives ont permis à quelques pays de faire baisser encore le nombre d’accident de couchage de façon significative – et par conséquence le nombre de mort inattendue du nourrisson (notamment en Nouvelle Zélande) -, nous restons assez démunis en France de campagnes officielles pour promouvoir ces recommandations.

Dans ce cadre, la citation du Dr. Francis Collins directeur du NIH (National Institutes of Health) et ancien directeur du « National Human Genome Research Institute » (NHGRI) prend tout son sens : « all illness have some genetic heredidary contribution. Genetic load the gun and the environment pulls the trigger » qui peut se traduire par « toutes les maladies ont une partie génétique, héréditaire. La génétique charge le pistolet et l’environnement appuie sur la gâchette ». C’est en ayant cette citation à l’esprit que Naître et Vivre continuera de soutenir la recherche sans pour autant oublier que la prévention portant sur l’environnement (couchage, tabac…) reste à ce jour le meilleur moyen de réduire les morts évitables. Chose que nous avons mis en pratique en participant ces 26 et 27 septembre aux entretiens de Bichat.
En vous souhaitant à tous une reprise la plus douce possible

L’équipe de Naître et Vivre

Download PDF

Télécharger cet article en PDF