Le goût de l’été 2018… malgré tout

Chers Parents, Sympathisants,

qui dit période estivale dit congé, coupure, repos, un autre rythme…

Nous rêvons pour vous que durant ces deux mois, le chagrin, l’isolement puissent aussi prendre congés.

Malheureusement la réalité est quelquefois autre.

Avancer sur le chemin de deuil n’est pas une question de décision, de volonté. C’est une occupation qui ne prend pas de vacances. N’en déplaise à certains qui pensent que « vouloir c’est pouvoir »,  les mêmes qui suggèrent : « il faut passer à autre chose. » Et maintenant « il faut prendre des congés, il faut faire une coupure ». Que d’injonctions ! « Il faut…Y a qu’à…, faut qu’on… »

Des solutions, des recettes miracles, l’association Naître et Vivre n’en a pas, mais elle est force de propositions empreintes d’humanité, de solidarité, qui peuvent faire naître des étincelles d’envies, de sérénité, d’apaisement, nécessaires pour « reprendre goût »… malgré tout.

Naître et Vivre propose un accompagnement aidant dans cette période estivale à travers différentes invitations qu’il s’agisse de lecture, mais aussi d’écouter ou de redécouvrir des témoignages, des vidéos… (nouveaux témoignages nous sont donnés par la Maman de Malo et la Maman de Thomas).

…Également en vous faisant partager les propositions et les futurs possibles qui s’offrent dès la rentrée, en prenant rendez-vous avec les bénévoles engagés et mobilisés pour aller plus loin avec vous dans la prévention et dans l’accompagnement, pour vous parler des pistes non encore explorées, et des ressources qu’on découvre au fur et à mesure de ce parcours de deuil.

 


La rédaction .

Download PDF

Télécharger cet article en PDF