Spot de prévention de la mort subite du nourrisson

je dors sur le dos 3

1 minute pour la prévention de la mort inattendue du nourrisson : décès soudain d’un enfant âgé de moins de 2 ans et anciennement dénommée « mort subite du nourrisson ». Elle concerne « officiellement » 250 nourrissons chaque année en France mais probablement beaucoup plus. (en réalité autour de 500) Cette issue fatale demeure un drame pour les familles touchées et pour les soignants qui y sont confrontés.

Pour lutter contre ce fléau et cette problématique de santé publique sous-estimée, et renforcer la démarche initiale de l’association Naître et Vivre, les centres de référence ont récemment rassemblé leurs forces dans une association nationale (ANCReMIN : Association nationale des centres de référence de la mort inattendue du nourrisson).

Un programme de prévention et de sensibilisation

Les professionnels constatent que la mobilisation collective diminue (pas de campagne officielle de prévention depuis 1998) que la fréquence des décès et des « conduites à risque » repart à la hausse : couchage sur le ventre, augmentation du co-sleeping, collier d’ambre à la mode actuellement non ôté lors du couchage, nombreux doudous dans les lits, portage en écharpe sans assurance permanente que le nez du bébé reste dégagé, etc.

La place très importante des accidents et des facteurs de risque liés au couchage est bien connue et l’on estime que 150 MIN pourraient être évitées par an si tous les conseils de prévention étaient appliqués.
C’est pourquoi, le réseau de santé en périnatalité ELENA, en partenariat avec l’association Naître et Vivre mais aussi de l’ANCReMIN et de la fondation Mustela, a décidé de conduire un programme de prévention et de sensibilisation des familles, soignants et personnels de la petite enfance à la MIN.

Facteurs de protection de la mort inattendue du nourrisson

Cette action vise à rappeler les facteurs de protection de la MIN, dont la mort subite du nourrisson fait partie (couchage sur le dos, environnement de couchage adapté, dans la chambre des parents la nuit, sans « isolement sensoriel » en journée, absence de tabagisme anténatal et passif, allaitement maternel, respect des rythmes du nourrisson, vaccination, ) sous forme de spots animés d’environ 1 minute qui seront associés prochainement à une campagne d’affichage.

Le travail du réseau ELENA se poursuit en partenariat avec Naître et Vivre pour la création d’autres spots sur les autres facteurs de risque de la MIN.

spot_ReseauELENA-logo-capture

  • Association Naître et Vivre

Coordonnatrice médicale : Dr Elisabeth BRIAND-HUCHET;
Président : Jacques HONORE, Association pour l’étude et la prévention de la mort subite du nourrisson, et l’accompagnement des parents en deuil d’un tout petit. Tél : 01 47 23 05 08

  • Réseau ELENA – Réseau de santé en périnatalité Loire Nord-Ardèche

Coordonnateur pédiatrique : Pr Hugues PATURAL
Sage-Femme Coordinatrice : Stéphanie WEISS Tél : 04 77 82 89 83 www.chu-st-etienne.fr/elena

  • ANCReMIN – Association Nationale des Centres de Référence de la Mort Inattendue du Nourrisson.

Présidente : Dr Inge HARREWIJN Service de Pédiatrie CHRU de Montpellier

Download PDF

Télécharger cet article en PDF